jeudi 18 juin 2015

ABC drôle, l'atelier de gravure à Clichy

Au début, cela devait être une simple rencontre.
Et puis le temps aidant, nous avons pris des feuilles
de papier, de mousse, de carton, de tout et...
des crayons, des ciseaux, de la colle, de l'encre et...
TINDIN !






Les élèves de Grande Section
de l'école maternelle Boisseau, à Clichy,
peuvent être fiers, leurs oiseaux-poissons
sont magnifiques, ils nagent-volent
à loisir sur les feuilles et les murs,
tamponnééééééééééééééééééééés !
Merci à Pascale, toujours partante pour l'inconnu,
ainsi qu'à toutes les enseignantes de l'école
pour leur accueil en ce joli jour de mai.

P.S. : Je parlerai des doudous de l'ours
sur le blog de notre mamie préférée.

jeudi 11 juin 2015

ABC bêtes, l'expo ! Du 10 au 30 juin 2015...

Ah ! être illustrateur...
Quand on est illustrateur,
on peut faire des choses
que les auteurs ne peuvent pas faire.
Si, si.
Par exemple :
écouter de la musique en travaillant
(impossible, impensable quand on écrit).
ou encore
montrer ses illustrations
de l'esquisse au travail fini
que ce soit en classe lors d'une rencontre
ou à l'occasion d'une exposition.
Tout cela est bien plus parlant,
magie, sans avoir à ouvrir la bouche,
qu'un brouillon rempli
de pattes de mouche illisibles.
Si, si, ah si !
ABRACADABRA...


Alors, vous voyez ?!
C'est vrai, quoi, c'est même
BÊTE comme CHOU :
l'image, l'Art visuel, ça te parle
DIRECTEMENT sans BLABLA.




DONC, me revoilà à Saint-Symphorien,
au Chalet Mauriac où j'ai réalisé
mon abécédaire de A à Z,
ou tout au moins sa première version.
Ensuite ?
ENSUITE, EUH...


Eh bien justement, c'est maintenant, la suite,
l'AFTER comme on dit ici avec humour,
en pensant aux FÊTES de sorties de fête...


C'est FÊTE,
c'est FAIT,
c'est publié,
youplahou tralala yipèèè
grâce soit rendue
à tous ceux et celles
qui m'ont aidée,
ô GRÂCE !



HIP HIP HIP...
HALLUCINANT, non pas sous les effets
de vapeurs dont je ne parlerai pas ici,
INSPIRÉE par le chant des oiseaux qui m'entourent...


Je ne cache pas ma JOIE
et je concocte un petit JEU
pour les KANGOUROUS
qui s'apprêtent à sauter
dans tous les sens
devant les bêtes exposées.




KO debout, ils vont se retrouver,
avant même d'avoir arpenté
en LONG en LARGE
et en travers, cette exposition
la MORVE AU NEZ





NON, il ne s'agit pas d'une expo
de la Cité des Sciences,
mais d'un abécédaire, OUI !


OÙ est-ce que ça se passe
très exactement ?
À la médiathèque Jean Vautrin
de Saint-Symphorien (Aquitaine)
pile poil entre les vignes et la PLAGE,
dans les PLAINES des Landes.


POURQUOI une exposition ?
Pour montrer les originaux de mon livre,
comme je l'ai expliqué au tout début de ce post,
mais aussi pour expliquer la technique utilisée :
la gravure sur mousse.
Aussi l'expo est-elle pensée
comme une déambulation
du chemin de fer
à l'illustration finale,
avec des petits textes
répondant aux QUESTIONS
que pourraient se poser les enfants.



Mais je ne veux pas en dévoiler davantage.
Venez, venez nombreux
vous promener, chercher la petite bête,
et la grosse (parce qu'il y en a aussi) :
vous avez jusqu'à la fin du mois.


Alors... À bientôt !










mardi 7 avril 2015

De retour du salon du livre jeunesse d'Eaubonne

C'était il y a une semaine déjà...
Mais il fallait au moins une semaine pour s'en remettre !
Le mardi et le vendredi ont été consacrés
aux rencontres dans les classes
de la Moyenne Section au CM2
pour découvrir les surprises des petits et grands
et répondre à (toutes ?) leurs questions.
Mardi, aux écoles maternelle et élémentaire Paul Bert,
on a parlé de Mamie Poule, cette vieille plumée,
des poussins, du caméléon et du loup
dont on n'a pas vu la queue, heureusement.
Enfin, pas en-dehors des livres
Le loup qui aimait trop les bonbons
et Monsieur le loup... 

Loups respectivement illustrés
par Eric Gasté et Hervé Le Goff

J'ai eu droit à une histoire d'affreux pas beaux à partir de
Qui des trois est le plus méchant ?
Une superbe histoire publiée dans la Gazette-Surprises
du salon, gazette qui porte bien son nom.


Tandis que sur une autre page, des petits malins
ont proposé au loup de se montrer intelligent
pour une fois, tout de même, hein, non mais !
en faisant des mots croisés (pas trop) (ou si ?) compliqués :


Merci aux élèves de MS et GS
et à leurs maîtresses
Mmes Lamouret et Clocchiatti
pour leur grande créativité !

Quoi d'autre ?
On a visité ma nouvelle Maison en construction,
le dernier "Pont des arts" que j'ai publié chez Elan vert,
à partir d'une oeuvre de Pietr Mondrian. 

Maison-livre construite par Christine Destours

L'après-midi, on a joué aux devinettes de l'ABC bêtes
avec les CPA de Mme Chèze pour voir si on connaissait bien
toutes les lettres de l'alphabet, et quelques animaux.


Et puis, on a parlé d'une baleine un peu spéciale,
une dame qui vit dans la rue, sur le trottoir, là,
dans cet album publié chez Motus en mars dernier :

Le premier album de l'illustratrice Alessia Bravo

Quelques jours plus tard, on m'offre sur le salon
un magnifique cadeau : l'après-rencontre.

La relève est assurée !

On a également observé sous tous les angles
l'auteur de la Tour Eiffel qui a fait tourner la tête
du peintre Robert Delaunay
et les oeuvres des CM2 de Mme Drivaud
qui se sont pris au jeu à la manière d'Elise Mansot,
l'illustratrice de La tour Eiffel attaque.



 Je suis repartie avec des tas de pistes
proposées par les élèves pour écrire
de nouveaux albums "Pont des arts",
on ne sait jamais, les auteurs ne sont pas à l'abri
de soudaines pannes d'inspiration !

De belles idées pour rêver autour de Monet,
Arcimboldo, Picasso, de la Tour, Botticelli
ou encore Dali et ses montres molles.

Bravo aux artistes en herbe !

Vendredi, c'était au tour des écoles
La Cerisaie, Jean-Jacques Rousseau et re-Paul Bert.
Le matin, on s'est interrogés sur les histoires à dormir debout
de cette sacrée poulette qui ne racontent que des sornettes.
L'après-midi, ça a été la fête pour Max Simome,
le méchant des deux tomes B.D. La Bande des Super !
On a fait un bond dans le temps,
on a parlé scénario, organisation des planches,
on a papoté cases et bulles et comment faire entrer
toute l'action et tout le blabla dedans, et plus encore.
Conclusion des enfants : pas facile, de faire l'auteur !
Ils s'en sont très bien tirés, je vous l'assure...
Merci aux enseignants et aux élèves
qui m'ont reçue dans leurs classes.

Pour finir, les samedi et dimanche
ont été passés sur le salon,
à dédicacer des livres et des livres,
à discuter avec enfants et parents,
à présenter pour la première fois
un spectacle pour enfants,
Et toi, tu lis quoi ? des lectures dansées,
à découvrir ma bouille par dizaines
sur une poupée Matriochka géante...


Que d'émotions !
MERCI BEAUCOUP À TOUS,
enfants, enseignants,
parents d'élèves bénévoles du salon,
sans oublier les organisateurs (merci, Elise)
et les libraires (superbe Presse-Papier d'Argenteuil).
Et...
à l'année prochaine j'espère !







samedi 3 mai 2014

Montmartre, le Chat Noir et le gang des Bêtises

Je n'ai pas encore eu le temps de vous en parler,
ou je vous en ai touché deux mots, ou trois, guère plus.
Mon dernier album "Pont des arts" est en librairie
depuis deux semaines : La chasse au ça, 
superbement illustré par Vanessa Hié
(j'adore).
Hop hop hop...


Eh oui ! Il se trouve que j'y habite,
à Montmartre.
A l'époque de Théophile Alexandre Steinlen,
qui a dessiné la fameuse affiche du Chat Noir,
le paysage que j'aurais pu admirer
depuis ma fenêtre aurait été bien différent.
En 1896, date où le chat prend vie,
le Sacré-Coeur était encore en construction.
Aujourd'hui, il y a encore beaucoup de matous
qui errent dans le quartier, notamment dans les jardins
au pied de l'église couleur Chantilly.
Et le sombre animal du fameux cabaret
est presque aussi populaire
que cette vieille tour Eiffel.

 
On le voit partout : affiche, carte postale,
tasse, sac, pendentif, bague, plateau,
t-shirt avec ou sans manches,
calendrier, boc, boîtes diverses,
porte-serviettes, thermomètre
et j'en passe...










Je parie, d'ailleurs, qu'elle est un peu jalouse,
la tour Eiffel. Regardez plutôt :


Tout de même, hein !
Pas d'inquiétude, madame, je me suis aussi occupée de vous.
Bientôt, vous aurez votre livre, patience.
En juillet.
 Pour l'instant, place au ça, euh ! au chat
qui sème la terreur dans les escaliers de Montmartre,
sur les pavés, chez la poissonnière, chez le boulanger...

 
Sale bête ! Ou : c'est la Bête !


Mais non, pas cette bête-là.
Même si elle est très belle
(je l'ai dénichée sur internet, bravo à son papa ou sa maman)


Non, non et non. Pas lui.
Lui, c'est le boucher.
Une terreur en soi, mais bon.
Pas ça.
 Non, je vous parle toujours de celui-là,
qui appartient à ce lieu-là,
dehors...


dedans...
 

en chansons...

 
MIAHOU !
Place, place !
Le gang des Bêtises a juré de le trouver !
Alors, c'est parti, suivons Louison, Gus et Dédé !