lundi 6 novembre 2017

LA BANDE DES SUPER est de retour !


Le saviez-vous ? 
Ma maîtresse est une sorcière.
Enfin, la nouvelle maîtresse de Lulu, pour être précise.
L'espiègle Lulu alias Super-Lulu en tutu
est de retour pour une troisième aventure
avec sa Bande des Super,
j'ai nommé Super-James en slip,
Super-Croco, Super-Requin, Mimine,
les anciens agents secrets M. et Mme Squelette
et bien sûr, le chat Saucisse !
Après avoir sauvé son papa agent super-top-secret
des griffes de Max Simome
et de ses affreux toutous Zéro + Zéro...

 

Après avoir voyagé d'une époque à une autre
pour retrouver sa maman perdue dans le temps...


 Il est maintenant l'heure d'aller à l'école !
Le hic, c'est que la maîtresse de Lulu
est tombée malade, enfin, façon de parler.
Quelqu'un l'a peut-être poussée dans les escaliers ?
Ou passée à la trappe ?
Qui sait ?


Donc, résumons bien la situation :
la maîtresse de Lulu est absente
et sa remplaçante ressemble étrangement
à une célèbre sorcière, l'infâme Mini Mam.
Les super-lecteurs reconnaîtront la maman sorcière
de Max Simome, le méchant de la série,
l'ennemi intime de Super-Lulu. 
Méchant qui, quand il était petit,
ne l'était pas tant que ça (méchant vilain pas beau).
Hein, Maxime, le Maxou à sa maman ?
C'est elle l'horrible du jour !


Le défi de ce 30 février (oui, vous devez bien lire le 30 février) ?
Il est très simple : SURVIVRE
à une journée d'école.
Au programme, la peur, la trouille, les foies, les chocottes...
Tout commencera par une première question :
qui est Dracula ?


Ceux qui n'avaient pas trouvé la bonne réponse
sont passés à la trappe et arrivés dans les sous-sols de l'école,
des lieux improbables où il se passe des choses... terrifiantes !
On y rencontre, entre autres affreux,
un certain Zombi-Zomba...
Chut ! Je n'en dis pas plus, c'est trop horrible.
Sans oublier qu'à cette journée infernale
participent des élèves invités surprise
(Vlad Dracula, Fanfan Lelogre,
Jean-Loup-Garou et Cho Pho le Dragon)
Mais où en étais-je ?
Au programme, ah oui !
Le matin, il y aura :
du français, de la lecture, très précisément...
Vous savez lire, j'espère ?


Pauvre Super-croco !
Quoi d'autre ? Des mathématiques...

 

Là, ça ne devrait pas être trop difficile.
À moins qu'il y ait un piège... Qui sait ?

Si vous ne trouvez pas,
demandez à maman ou papa. Ou au chien, au chat.
Mais ne donnez pas votre langue au chat, surtout pas !
En parlant de chat...


Ben oui ! Parce qu'à l'école, on fait aussi des exposés.
Et il y a encore la cantine, la récréation,
la gymnastique et tout type de sports,
l'histoire, la géographie,
les arts et la musique, 
bref, il y a de quoi faire.
Impossible de s'ennuyer.
Survivrez-vous à cette journée d'école ?
Ressortirez-vous vivants de la lecture
de ce troisième tome de la Bande des Super ?
Ou, comme la plupart des élèves
de la classe de Lulu, 
terminerez-vous...


Si vous en avez le courage,
rendez-vous en librairie,
au rayon jeunesse ou bande-dessinée jeunesse.
Vous y trouverez, chez Bang éditeur,
illustré par l'ignoblement super-Pierre Fouillet :
Ma maîtresse est une sorcière
Ouvrez-le, lisez-le...
Jusqu'au bout !
 Si vous osez...




jeudi 5 octobre 2017

Truc et Bidule reviennent avec LA PEINTURE et LA CHOSE

C'est la rentrée, c'est le retour de Truc et Bidule,
les deux adorables machins créés avec Christine Destours.

Après La Fleur et La Fraise 
(parus en mars 2017 aux éditions de l'Élan vert),
voici donc La Peinture et La Chose !





Et voilà ! Je n'ai pu résister à la tentation
de vous montrer les quatre couvertures d'affilée
parce que je trouve l'ensemble très réussi.

Mais revenons à nos pots de peinture...


Ce qui est bien, avec les couleurs,
c'est qu'on peut tout faire...
même des bêtises !
Et ça, vous vous doutez bien
que Truc et Bidule
ne vont pas s'en priver !
C'est comme lorsqu'ils découvrent une...
une chose... 
ils ne savent vraiment pas ce que c'est...
alors...
alors ils essayent des tas de trucs.


Si vous voulez savoir ce que c'est,
que cette CHOSE,
rendez-vous en librairie.
Ben oui !

Et pour en savoir plus, je vous invite à visiter





mardi 12 septembre 2017

LE FANTÔME DE L'OPÉRA, un album d'après l'oeuvre de Gaston Leroux

Il s'est fait attendre.
Il était là, courant d'air insidieux,
apparaissant et disparaissant à sa guise,
laissant derrière lui un léger parfum d'amertume...


Après deux ans de jeu de cache-cache,
le Fantôme de l'Opéra est enfin sous les feux de la rampe !


En scène !
Christine Daaé, jeune chanteuse rêvant de devenir la voix du jour,
Raoul de Chaligny, son ami d'enfance, fou amoureux d'elle,
La Carlotta, diva (divine ?) interprète du rôle de Marguerite
dans l'opéra Faust de Gounod et...
"Lui" ! Lui, le Fantôme, ou devrais-je dire l'incarnation du Diable,
un Faust imaginaire, un Méphistophélès en puissance ?
Laissez-moi vous amener à l'Opéra écouter un extrait de Faust,
Le veau d'or, chanté par Boris Christoff.
"Et Satan conduit le bal, conduit le bal..."
L'ombre du Fantôme rôde.
Dans cet album que j'ai adapté du roman de Gaston Leroux,
on peut vraiment parler d'événements diaboliques,
à commencer par le rhume soudain de La Carlotta,
qui doit être remplacée à la dernière minute par une débutante.


"Ah ! je ris de me voir si belle en ce miroir..."
L'air des bijoux (ici interprété par l'irremplaçable Maria Callas)
que la Castafiore fit connaître par le biais d'Hergé,
prend un tout autre sens dans la bouche de Christine Daaé, la jeune chanteuse.
Elle devient en une soirée la nouvelle cantatrice adulée par le public.

Christine Daaé, dès lors, ne quittera pas le devant de la scène,
pour le plus grand plaisir de Raoul de Chaligny
et d'un certain Erick, son rival de la loge n°5,
pour qui la jeune femme chante de tout son coeur,
Raoul ne l'a-t-il pas entendue le dire ?


Erick, qu'elle rejoindra en traversant le miroir...
Jalousie, disparitions, rage,
le lecteur suivra le pas de Raoul,
en quête de sa belle et de vérité,
Raoul, avide de faire tomber les masques.

   
Le Fantôme de l'Opéra est à la fois un roman
aux allures de conte fantastique (nous connaissons tous La Belle et la Bête),
aux rebondissements multiples dignes d'un opéra,
mais aussi une grande histoire d'amour impossible.
L'album, au très grand format - 280 x 370 mm -
est magnifiquement illustré par Christel Espié,
qui plonge le lecteur dans une époque (fin XIXe)
et une atmosphère théâtrale et mystérieuse.


Les illustrations pleines pages à la peinture
et les cabochons accompagnant les titres de chapitres
permettent au jeune lecteur de découvrir (ou redécouvrir)
l'Opéra de Paris et ses coulisses
tout en le faisant voyager dans le temps.


Rendez-vous chez votre ami libraire
pour rencontrer (enfin !) le Fantôme
publié par les éditions Gautier-Languereau.









-->

vendredi 2 juin 2017

Le chat Pelote est arrivé, ADOPTEZ-LE !


Il fait beau, les oiseaux chantent, les souris dansent. 
Quand soudain...

 

Notez bien cette date sur vos carnets de lecture !
Et faites comme si vous y étiez, même si aujourd'hui,
on est bien le 1er juin 2017...
Jour de parution du premier tome du Chat Pelote, oui, oui.


Les vendredis 13, pour les uns, sont à rayer du calendrier.
Pour d'autres, comme Clara, ils sont synonymes...
D'ANNIVERSAIRE : DING ! DONG !


On la refait en couleurs et plus fort ? D'accord : DING ! DONG !
 

Vous imaginez bien que ça va être sa fête.
Et je ne parle pas de celle de Clara.
Mais bien du chat Pelote.


À moins que...


RAAAAAAAA !
Attention, attention !
L'auteur et l'illustrateur se permettent
de faire une petite interruption,
tout comme dans le livre qui comporte
des parenthèses et des pages de publicité.
Le chat Pelote, précisons-le,
n'attaque JAMAIS les enfants.
Il est préhistorique, mais bien élevé.
Bien mieux que la plupart des humains,
aime-t-il répéter...
 RAAAAAAAA !

Je vous le demande :
oui ou non, cela va-t-il mal se terminer ?


Pour le savoir, rendez-vous en librairie.
Vous y trouverez sans trop de mal
(enfin, façon de parler)
le tout nouveau chat Pelote,
qui vous lance ce cri de (dés)espoir :


Son papa se nomme Pierre Fouillet.
Sa maman, c'est moi.
Sa famille proche habite
chez Gautier-Languereau.
Une interviou MIAOU ?
Un chat dessiné en direct par Pierre ?
Une dédicace ?
La voici !


 Vous n'aimez pas les chats ?
Voilà pour vous ! 


MIAOU !






jeudi 23 mars 2017

Truc et Bidule, une nouvelle série pour les tout-petits !


Vous aimez les fleurs ?
Et les fraises ?
Et la chantilly ?
Oui oui, j'ai bien écrit :
CHANTILLY !


Ça vous fait saliver ? Normal.
Patience, patience, le printemps arrive.
Mais avant...
Vous vous souvenez de La Maison en construction
paru chez Elan vert et très joliment illustré
par Christine Destours ? 


Les Christine's sont de retour
avec une nouvelle série
pour les tout-petits.


 Nos deux héros, Truc et Bidule,
sont inspirés d'une double page intérieure
de notre album sur Mondrian (cité plus haut).
Ces deux personnages sont
tout mous,
tout doux :
un... truc
et un... bidule
qui ressemblent à s'y méprendre
à des enfants en bas âge.
Ils sont curieux
et aiment faire des bêtises.

   
Leurs aventures du quotidien
les entraînent dans des situations cocasses.
Heureusement, Truc et Bidule
ont toujours des idées chouette qui,
je l'espère, vous feront bien rigoler.
Nous avons misé sur la simplicité
du texte comme de l'illustration,
de la forme comme du fond,
pour parler aux tout-tout-petits.
Au programme donc,
deux premiers titres de printemps
La Fleur et La Fraise :


Du croquis à l'illustration définitive
avec le texte maquetté,
ça donne ça...


Et ça encore...


Il y a de la dispute dans l'air.
Mais pas d'inquiétude,
ce que Truc et Bidule aiment
par dessus tout, c'est
être ensemble
et s'amuser.
Les deux prochains titres 
paraîtront après l'été,
il y sera question
d'une... chose
et de plein de... machins.

 
Quoi ?!
Je n'allais tout de même pas
vous vendre la mèche.
La surprise avant tout, voyons !


Pour dévorer Truc et Bidule,
courez vite chez votre libraire préféré !